NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
#55 Les jus d’herbe

MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

Société ÉducoSanté

 

                                          CHRONIQUE #55

 

                                                      Les jus d’herbe

 

La consommation de jus d’herbe acquiert de plus en plus de popularité. Actuellement on peut se procurer ces jus frais dans certains restaurants canadiens (Jus Jugo Juice) et dans certains magasins on peut même les retrouver sous forme déshydraté (poudre) ou congelé (glaçons).On n’est donc pas restreints à produire ses jus à la maison. Une telle situation est, bien sur, tout à fait avantageuse et souhaitable. Mais que sont au juste ces jus et pourquoi la population semble t-elle apprécier autant leur utilisation?

 

L’herbe

À moins de mieux connaître ce végétal, il ne semble pas très intéressant de manger ou de boire de l’herbe. À son sujet, il faut d’abord savoir que les scientifiques s’entendent pour dire que sans elle, la vie telle que nous la connaissons ne serait pas possible sur terre. Cette situation est due au fait que l’herbe recouvre d’énormes surfaces de notre planète et qu’elle est une nourriture de base extrêmement riche pour plusieurs espèces d’animaux dont l’homme. Par exemple, on s’entend pour dire qu’un kg. d’herbe de blé fraîche contient autant d’éléments nutritifs que 2.3 kg. des meilleurs légumes verts. Boire des jus d’herbe nous permet donc de bénéficier des nutriments contenus dans une grande quantité de légumes dans seulement quelques onces de jus d’herbe.

 

Cependant, puisque l’homme n’est pas un ruminant, il ne lui est pas possible de digérer la majorité des fibres contenues dans les herbes. C’est pour cette raison qu’il consomme l’herbe en jus et rejette la pulpe retenue lors de l’extraction du jus. D’autre part, il faut bien reconnaître que le goût de l’herbe est particulier et qu’il ne plait pas à tout le monde. Consommée en jus, l’herbe peut être diluée dans de l’eau ou mélangée à d’autres jus de qualité biologique pour permettre de modifier le goût.

 

 La quantité de jus recueilli par extraction à l’aide d’appareils manuels ou électriques est d’environ 220 ml à 350 ml (7 à 10 oz.) pour un plateau de 36 x 46 cm (14 x 18 po.) selon la longueur de l’herbe et son contenu en humidité.

Habituellement on recueille l’herbe lorsque les jeunes pousses atteignent environ 18 à 25 cm (7 à 10 po.). L’herbe s’obtient à partir de grains et de graines. On utilise surtout le blé et l’orge mais il est possible d’obtenir d’excellents jus à partir de pousses de tournesol, sarrasin, brocoli ou cresson.

 

Les bienfaits des jus d’herbes

J’élaborerai dans de prochaines chroniques sur les bienfaits des molécules particulières retrouvées dans le jus de pousses d’herbe de blé et d’orge. Pour l’instant il est important de réaliser que les jus d’herbes constituent une source de nutriments exceptionnelle à tel point qu’ils sont considérés par plusieurs, et à juste titre, comme des supers aliments.

 

Les jus verts sont reconnus pour être très bénéfiques à ramener un corps carencé à l’équilibre. Par exemple, la consommation quotidienne de 100 à 200 ml (3 à 6 oz.) de jus d’herbe de blé fournis presque autant de vitamines et de minéraux que les aliments que consomme la moyenne des gens dans une journée. De plus, l’herbe de blé est considérée comme un aliment complet puisqu’on y retrouve 17 acides aminés dont les huit essentiels en plus des vitamines, minéraux et oligo-éléments quotidiennement requis.

 

Une qualité particulière attribuable aux jus verts est qu’ils sont extrêmement riches en chlorophylle (oxygène liquide) et en enzymes. Comme vous le savez, la chlorophylle, ce pigment vert végétal, est responsable de la couleur verte des végétaux. On estime que soixante-dix pour cent de la matière solide dans le jus d’herbe de blé est de la chlorophylle crue. On peu considérer cet apport comme une manne de soleil concentré puisque la chlorophylle a pour fonction de capturer l’énergie solaire et de la rendre disponible aux cellules de la personne qui la consomme. En plus d’être énergisante la chlorophylle possède la capacité de purifier l’organisme.

 

D’autre part, la quantité d’enzymes retrouvés dans les jus d’herbe est parmi la plus grande de tous les végétaux. Cette concentration enzymatique en fait un aliment régénérateur, nettoyant et un reconstructeur exceptionnel. Tous les nutriments (protides, lipides, glucides, etc.) que les jus verts contiennent sont absorbés de façon maximale grâce à cette abondance d’enzymes.

 

Les capacités régénératrices et nettoyantes du jus vert sont parmi les bienfaits recherchés par les consommateurs de cet aliment. Comme vous l’avez appris à travers mes chroniques chacune de nos cellules a besoin d’être nourrie mais aussi d’être nettoyée convenablement pour manifester la santé. En se sens la prise quotidienne de jus verts assure un entretient maximum de l’organisme.

 

Ne manquez pas mes prochaines chroniques pour en savoir plus au sujet des jus verts et des aliments vivants.

 

Bonne semaine

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login