NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
# 49 Le sommeil (troisième partie)

MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

                                                  Société ÉducoSanté

                                

                                           CHRONIQUE # 49

 

                                           Le sommeil (troisième partie)

 

 

Cette semaine, pour terminer cette série sur le sommeil, nous passerons en revus les meilleurs moyens pour bénéficier d’un sommeil de qualité.

 

Le phénomène de l’endormissement

 

Comme nous l’avons vu dans mes deux premières chroniques, le sommeil est considéré comme un facteur naturel de santé de toute première importance en naturopathie. Mais pour qu’un sommeil de qualité survienne il faut d’abord que la phase de l’endormissement se soit réalisée correctement. Celle-ci devrait faire en sorte que le dormeur entre dans sa phase de sommeil en dedans de 20 minutes après l’entrée au lit.

 

L’endormissement requiert un état de relaxation physique et psychique. Lorsque le corps est stimulé ou que l’esprit est en activité, l’endormissement peut difficilement se produire. Pour s’endormir, il faut perdre conscience de la réalité qui nous entoure. Et pour perdre ainsi conscience, il faut d’abord que nous permettions à notre cerveau de fonctionner au ralenti. Il faut donc être en mesure de relaxer pleinement avant de se mettre au lit et en se mettant au lit. Une personne stressée, inquiète, angoissée ou préoccupée par un problème quelconque peut difficilement s’endormir adéquatement.

 

Comment favoriser l’endormissement et…le sommeil

 

D’abord il faut savoir que le sommeil ne se force pas. Faire des efforts pour dormir est un non sens puisque le sommeil ne peut survenir qu’en état de détente. De plus, il est prouvé que l’on dorme ou non, notre rendement sera sensiblement le même le lendemain à condition que nous ayons réussis à maintenir un état de relaxation satisfaisant durant notre période d’insomnie. Finalement, il faut se rappeler que plus on reste au lit longtemps, moins on a de chance de bien dormir. Lorsque le sommeil ne vient pas il est donc préférable de sortir du lit et de trouver un moyen de se relaxer avant d’y revenir.

 

Voici quelques facteurs pouvant améliorer votre sommeil :

 

1-     Prendre le temps de se détendre quelques heures avant d’aller au lit;

2-     Ne pas transporter au lit les problèmes de la journée;

3-     Faire quelques exercices de détentes pour relâcher les muscles;

4-     Prendre un bain chaud;

5-     Ne mangez pas avant le coucher;

6-     Prendre une boisson calmante comme de la tisane de camomille ou de fleur d’oranger;

7-     Ne pas boire de boisson excitante comme le café, toute les formes d’alcool ou de boisson gazeuses;

8-     Ne pas fumer;

9-     Attention à la télévision, à la radio et à l’ordinateur, la plupart du temps ils sont stimulant;

10- Aérer la chambre;

11- Prendre des suppléments. Les carences en vitamines du complexe B, en calcium, en magnésium, en zinc, en cuivre, en fer, en tryptophane (un acide aminé), etc. peuvent conduire à des problèmes du sommeil;

12- Si possible maintenir un horaire routinier pour aller au lit;

13- Baisser la l’intensité lumineuse dans la maison le soir et s’assurer que la chambre à coucher est très peu éclairée;

14- Pratiquer la visualisation de scènes paisibles (un ciel doux, par exemple);

15- Pratiquer la méditation.

 

J’espère que ces petits conseils vous permettrons d’accéder à un sommeil de grande qualité.

 

Pour d’autres informations sur les problèmes reliés au sommeil, consultez le site www.fondationsommeil.com.

 

Reposez vous bien et à la semaine prochaine.

 

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login