NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
# 33 :LA MARCHE, UN FACTEUR NATUREL DE SANTÉ IMPORTANT!

CHRONIQUE # 33 :

 

 

LA MARCHE, UN FACTEUR NATUREL DE SANTÉ IMPORTANT!

         (Deuxième Partie                                        

 

 

La semaine dernière j’ai brièvement exposé les aspects préventifs et curatifs de la marche. Il ne fait maintenant aucun doute que cette forme d’exercice est des plus simple et des plus efficace pour conserver ou recouvrer la santé. C’est la raison pour laquelle les naturopathes la considèrent comme un facteur naturel de santé majeur.

 

Cette semaine je vous propose un programme de marche progressif et suffisamment intense pour obtenir des effets intéressants sur votre condition physique. Vous pouvez d’abord vous attendre à une nette amélioration de votre condition cardio-vasculaire. Votre système de transport de l’oxygène deviendra plus efficace. Votre cœur notamment verra son rythme ralentir, tant au repos qu’à l’effort.

 

Vous pourrez également noter une amélioration de l’efficacité fonctionnelle des poumons et de l’élément sanguin. Sur ce dernier point, les HDL (les bons transporteurs de cholestérol) augmenteront, ce qui permettrait d’éviter les troubles d’engorgement des artères (artériosclérose et athérosclérose).

 

Programme de marche

 

 

Voici, pour les personnes qui ne présentent pas de troubles circulatoires ou respiratoires, un programme pouvant conduire à l’amélioration et à la préservation de la santé. Pour obtenir de tels résultats ce programme doit être poursuivi sur une période d’au moins dix semaines.

 

Durant la première et la deuxième semaine, il faut se contenter de parcourir une distance d’un ou deux milles par séance d’entraînement. Il s’agit alors de parcourir autour d’un mille en 15 minutes.

 

Durant la troisième et la quatrième semaine, on doit parcourir entre un mille et demi et deux milles à un rythme moyen de 13 minutes par mille.

 

Durant la cinquième et la sixième semaine, on marchera sur une distance de 2 à 3 milles. La vitesse de progression sera alors de 12 minutes au mille.

 

Durant la septième et la huitième semaine, il faudra parcourir de 3 à 4 milles, en progressant à une vitesse de 12 minutes au mille.

 

Durant la neuvième et la dixième semaine, la distance parcourue sera de 4 à 5 milles et la vitesse d’exécution sera toujours de 12 minutes au mille.

 

Pour obtenir de bons résultats avec ce programme, non seulement faut-il réaliser les performances décrites ci-dessus à chaque séance d’entraînement, mais ces séances doivent être répétées au moins trois fois par semaine.

 

La semaine prochaine j’apporterai d’autres précisions concernant le calcul des pas et des performances. Nous étudierons également les différentes sortes de marche.

 

La marche et la dépense calorique

 

 

En attendant la semaine prochaine voici quelques précisions au sujet de la dépense calorique à la marche.

 

En supposant qu’un individu marche durant 30 minutes, à un rythme moyen sur un terrain plat, la perte calorique peut s’établir comme suit. Un individu de 110 livres brûlera 120 calories; à 130 livres la dépense calorique s’établira à 141 calories; à 150 livres, 162 calories; à 170 livres, 186 calories; à 190 livres, 207 calories et à 210 livres, 228 calories.

 

Bonne marche et à la semaine prochaine.

 

 MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

Société ÉducoSanté

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login