NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
# 31 : l’ÉQUILIBRE ÉMOTIONNEL

 # 31 : l’ÉQUILIBRE ÉMOTIONNEL

MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

Société ÉducoSanté

                                

 

L’équilibre émotionnel est un facteur naturel de santé très important en naturopathie. Cependant, comme vous le verrez dans cet article, il n’est pas nécessairement facile à maîtriser.

 

Déséquilibres engendrés par les émotions.

 

Comme les mots le disent, pour être en état d’équilibre émotionnel on doit être en équilibre sur le plan des émotions. La personne qui présente un équilibre émotionnel parfait est celle qui n’est jamais perturbée par ses émotions.

 

Il faut comprendre que les émotions sont souvent très déséquilibrantes. Elles peuvent engendrer de sérieux stress pour l’organisme et ainsi compromettre la santé. Une personne déséquilibrée sur le plan émotionnel voit l’ensemble des fonctions de son organisme se perturber plus ou moins gravement et plus ou moins longtemps. Elle digère moins bien, assimile insuffisamment, élimine mal ses déchets, épuise ses énergies, présente des difficultés de concentration, etc.

 

Ces changements physiologiques négatifs engendrés dans l’organisme de la personne affligée par une perturbation émotionnelle démontrent clairement l’importance de l’équilibre émotionnel parmi les facteurs naturels de santé. Avec les notions de base concernant l’évolution de la maladie que vous avez acquises à travers mes chroniques, il vous est sans doute facile de mesurer l’étendue des problèmes de santé liés à un tel déséquilibre.

 

Précisions sur l’équilibre émotionnel

 

La mise en application de ce facteur naturel de santé n’est pas nécessairement facile. Voici quelques précisions à ce sujet :

 

La toute première mesure à appliquer consiste à prendre conscience de la situation perturbante. Plusieurs personnes sont plus ou moins fortement déséquilibrées sur le plan des émotions et ne s’en rendent pas compte. Pour eux, le déséquilibre est normal. Il est dû aux difficultés de l’existence et non pas à leur comportement face aux événements de l’existence.

 

Tant et aussi longtemps qu’un individu ne prend pas conscience du fait qu’il est responsable de ses émotions, il ne peut pas corriger la situation. Lorsqu’il se rend compte qu’il est responsable de la façon dont il se comporte face aux événements et des réactions qui sont les siennes, il peut améliorer son contrôle émotionnel.

 

Le contrôle émotionnel

 

L’équilibre émotionnel s’acquiert en surveillant constamment nos pensées et en réagissant le plus souvent possible positivement à chaque événement qui survient dans notre vie de tous les jours. Évidemment, cette maîtrise fait appel à  des efforts remarquables.  Il faut commencer par de petites victoires puis progressivement, s’attaquer à des difficultés plus grandes. Éventuellement, même les situations les plus dramatiques n’entraîneront plus de déséquilibre émotionnel.

 

La plus part du temps c’est le comportement d’autrui qui risque le plus de nous perturber sur le plan émotionnel. Il faut bien comprendre ici que les autres sont totalement responsables de leurs actions, et que de notre côté, nous devons entièrement assumer la façon dont nous réagissons face au comportement des autres. En réalité, ce n’est pas parce qu’une personne agit mal qu’il nous est permis de mal réagir. Au contraire, grâce à nos efforts de contrôle émotionnel, nos réactions devraient, le plus souvent, être bonnes.

 

Dans l’équilibre émotionnel parfait (ce qui devrait être l’objectif de tous), on retrouve nécessairement la notion du bien. Pour accéder à cet équilibre, il faut n’entretenir en nous que de bons sentiments. Il ne peut y avoir de place pour la haine, la rancœur, la jalousie, etc. L’acquisition de l’équilibre émotionnel parfait entraîne l’individu vers la perfection. Non seulement ce dernier a appris à bien réagir en toute circonstance, mais il a appris en même temps à bien penser et à bien se comporter. Sur ce dernier point, il est certain qu’un tel individu contribue aussi à favoriser l’équilibre émotionnel chez les autres et à l’élaboration d’une société où il fait bon vivre.

 

En conclusion on peut dire que la recherche de l’équilibre émotionnel par le travail sur soi constitue la meilleure manière d’améliorer notre vie et celle des autres.

 

Bonne semaine!

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login