NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
# 29 : LES BESOINS DE L’ORGANISME EN SEL

# 29 : LES BESOINS DE L’ORGANISME EN SEL

 

MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

Société ÉducoSanté

                                

 

Le sel dont il sera question dans cette chronique est bien sûr le chlorure de sodium (sel de table). Pour plusieurs personnes, même dans les milieux médicaux, le mot sel est synonyme de sodium. Il s’agit d’une erreur puisqu’il n’y a pas que le chlorure de sodium qui constitue un sel. Bien au contraire, il existe une multitude de sels. Le carbonate de calcium et chlorure de magnésium en sont de bons exemples.

Lorsqu’on se demande quels sont les besoins de l’organisme en sel, on parle donc en fait de ses besoins en sodium.

 

Les besoins de l’organisme en sodium

 

Dans les milieux naturistes on estime qu’un apport de 500 milligrammes de sodium par jour permet de répondre aux besoins de l’organisme. Dans les milieux officiels cependant, on établit à environ 2 500 milligrammes la quantité de sodium recommandée chaque jour. Il est bien évident qu’il s’agit d’une recommandation qui tient davantage compte des habitudes alimentaires des gens que de véritables besoins de l’organisme.

 

C’est parce que la plupart des gens consomment habituellement de très grandes quantités de sodium chaque jour que cette recommandation a été établie à la hausse. Le sel (chlorure de sodium) est utilisé tellement abondamment dans les aliments préparés et la restauration, qu’on a pratiquement été forcés de reconnaître une grosse quantité de sodium, comme étant normale.

 

Dans les faits, personne ne risque de manquer de sodium. Une alimentation saine et équilibrée répond amplement à nos besoins. C’est la raison pour laquelle on ne trouve jamais sur le marché des suppléments de sodium.

 

Conséquences de la surconsommation de sodium

 

L’équilibre des minéraux et des oligo-éléments dans le sang et les tissus est très important, d’autant plus que l’organisme est doté de nombreux mécanisme de contrôle pour la réaliser. Mais, l’apport constant et excessif en sodium entraîne des déséquilibres qui se traduisent par des besoins plus grands en certains autres minéraux, notamment en calcium et magnésium.

 

Une personne qui consomme beaucoup de sodium provoque dans son organisme des pertes de calcium. Ces pertes peuvent entraîner de sérieux problèmes de santé comme la prédisposition à l’ostéoporose. Ceux et celles qui ajoutent du sodium à leurs aliments ou qui consomment des aliments préparés qui renferment beaucoup de sodium doivent nécessairement corriger cette situation en prenant un supplément de calcium. Il serait sage également de prendre un supplément de magnésium. Si on ne désire pas prendre ces deux derniers minéraux sous forme de suppléments, il devient alors important de réduire considérablement la consommation de sodium.

 

Habitudes de vie et consommation de sodium

 

On commet beaucoup d’erreurs dans notre mode de vie et ces dernières ont des répercussions fâcheuses et parfois dramatiques sur notre état de santé. Très souvent, on commet des gestes qui sont nocifs à l’organisme par ignorance. Beaucoup de gens pensent que le sel (chlorure de sodium) peut être consommé sans problèmes en quantités considérables. Tout ce qui les préoccupe, c’est de s’assurer que leurs aliments sont satisfaisants au goût. Comme ces personnes ont développé un goût marqué pour le sel, il leur apparaît nécessaire d’en ajouter de grandes quantités à leurs aliments. Mais, ce qui peut satisfaire le goût ne répond pas nécessairement aux besoins de l’organisme. Or, il faut bien le reconnaître, ce sont ces derniers besoins qui comptent vraiment.

 

La modération a bien meilleur goût et à la lumière de ces quelques considérations, je vous souhaite une bonne semaine et un bon appétit!

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login