NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
# 27 : MÉFAITS DE LA CAFÉINE CHEZ LA FEMME

CHRONIQUE # 27 : MÉFAITS DE LA CAFÉINE CHEZ LA FEMME

MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

Société ÉducoSanté

                                

 

 

Voici quelques considérations intéressantes à l’effet que les femmes seraient plus affectées par les méfaits de la caféine que les hommes. Ces données sont issues des travaux du Dr Christiane Northrup, M. D.

 

Particularités féminines

 

D’après ces recherches, les effets de la caféine durent entre deux heures et demie et quatre heures et demie chez l’homme. Mais chez la femme, ces mêmes effets se manifestent durant quatre à sept heures. Ces données sont établies pour la consommation d’une seule tasse de café.

 

D’autre part, la demi-vie de la caféine (le temps nécessaire pour que l’organisme élimine la moitié de la dose) est plus complexe chez la femme que chez l’homme. Cette demi-vie dépend en partie du cycle menstruel de la femme. En période prémenstruelle notamment, la demi-vie de la caféine peut être prolongée jusqu’à sept heures dans l’organisme de la femme.

 

Chez la femme qui prend la pilule contraceptive, la neutralisation de la caféine se fait également moins bien. On estime, dans ce cas, qu’il faut, à la femme environ le double du temps normal pour éliminer la caféine. Les femmes ménopausées qui se soumettent à l’hormonothérapie de remplacement se trouvent également dans cette situation.

Ce phénomène s’explique par le fait que le foie utilise le même système métabolique pour se débarrasser des hormones de synthèse et de la caféine. Ses énergies étant déjà orientées à une autre fonction, on comprend pourquoi le foie se montre moins efficace pour éliminer la caféine chez les femmes qui prennent des oestrogènes.

 

Les effets de la caféine ne sont pas non plus les mêmes sur le cerveau de la femme que sur le cerveau de l’homme. L’étude a montré que lorsque l’homme et la femme reçoivent 150 milligrammes de caféine au même moment de la journée, leurs réactions ne sont pas identiques. La température corporelle de la femme augmente, alors que celle de l’homme diminue. De plus, au bout d’une période d’une heure après avoir pris de la caféine, la femme a plus tendance à s’endormir, elle se sent plus fatiguée et plus désorganisée que l’homme. La femme a également plus de difficulté à accomplir un travail intellectuel que l’homme sous l’effet de la caféine.

 

Comme on peut le voir, la femme, d’une façon générale, semble avoir plus de difficulté à faire face à la caféine que l’homme.

 

Risques généraux reliés à la caféine

 

 

Voici quelques risques communs (pouvant concerner l’homme ou la femme) associés à la consommation de caféine :

 

·        Une irritation de la vessie qui augmente la fréquence urinaire et donne une sensation de brûlure au moment d’uriner;

 

·        Une accentuation de certains symptômes gastro-intestinaux (irritation de l’intestin, ulcères, oesophagite, remontée de bile, etc.);

 

·        Une augmentation des palpitations cardiaques, de l’arythmie, de la pression artérielle et des troubles de la valve mitrale;

 

·        Une manifestation de problèmes aux seins (sensibilité, kystes, etc.);

 

·        Une propension plus grande aux fausses couches et aux malformations congénitales chez l’enfant.

 

Dans les milieux naturistes on recommande de ne jamais boire plus de 3 tasses de café par jour. À la lumière des travaux du DR Northrup on peut dire que les femmes auraient avantage à abaisser encore cette norme. Elles doivent aussi limiter leur consommation de boissons et de substances qui renferment cet alcaloïde.

 

J’espère que ces quelques précisions vous seront utiles.

 

À la semaine prochaine.

 

 

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login