NOUVELLES
La Force du Réseautage

NOS CHRONIQUEURS
 
# 26 : Réponses aux questions de mes lecteurs

CHRONIQUE # 26 : Réponses aux questions de mes lecteurs

 

 

LES ALLERGIES ET LA DÉSINTOXICATION

 

 

MODE DE VIE ET MIEUX-ÊTRE

 

 

Pierre Choinière N. D.

Membre du C.N.Q. et de la

Société ÉducoSanté

                                

 

 

 

 

Une lectrice qui vient de traverser une pénible période d’allergie me demande comment elle pourrait se débarrasser de ses allergies qui se manifestent au printemps et à l’automne. Elle me signale aussi qu’une de ses amies, affectée par le même problème, a suivi une cure de désintoxication et que ses problèmes se sont résolus.

 

L’intoxication

 

 

Dans l’esprit de la naturopathie, les allergies ne sont rien d’autre que le résultat de l’intoxication des tissus. La solution réside donc logiquement dans la désintoxication de ces mêmes tissus. Examinons la situation un peu plus en détail.

 

On peut comparer le corps humain à un récipient. Celui-ci ne peut, évidemment, que contenir une certaine quantité. Si on tente d’y mettre plus de choses qu’il peut contenir, il y aura déversement.

 

Si ce récipient représente la capacité qu’a l’organisme à contenir des toxines (diverses substances indésirables) et qu’il est rempli au maximum, il est clair qu’il peut déborder. Lorsque la saison du pollen arrive, le récipient ne peut que déborder. Les symptômes de l’allergie se manifestent nécessairement.

 

Si la personne s’engage dans une bonne cure de désintoxication avant la saison du pollen, elle peut vider quelque peu son contenant de toxines. Ce faisant, lorsque la présence du pollen se manifestera, il n’y aura plus de débordement. Cette personne pourra tolérer le pollen sans que les allergies se manifestent.

 

La contribution des muqueuses

 

 

L’exemple du contenant permet de mieux comprendre ce qui se passe dans l’organisme au moment de la saison des pollens. Pour être un peu plus précis, examinons de plus près la réalité physiologique reliée au phénomène des allergies.

 

 Lorsqu’un organisme est très intoxiqué, les muqueuses sont appelées à faire une partie du travail de désintoxication. En temps normal, les reins, l’intestin, les poumons, le foie et la peau assument tout ce travail.

 

Lorsque les muqueuses sont mises à contribution, elles deviennent plus ou moins irritées par la présence des toxines qu’elles éliminent. Éventuellement, les muqueuses irritées ne sont plus en mesure de supporter l’action fortement irritante du pollen. Le contenant (les tissus du corps) déborde et les muqueuses (voie d’élimination de dérivation) elles aussi. L’irritation ainsi créée provoque des perturbations tissulaires qui mettent en action le système immunitaire avec toute une série de réactions en chaîne. C’est pourquoi les manifestations allergiques apparaissent, avec les symptômes qui y correspondent et qui sont fort désagréables.

 

Si la désintoxication s’opère normalement dans les semaines ou les mois qui précèdent les saisons du pollen, les muqueuses ne seront plus sollicitées. Lorsque le pollen atteindra les muqueuses, celles-ci pourront supporter plus facilement l’action irritante de cette substance.

 

La désintoxication

 

 

Tout le secret réside donc dans la désintoxication. Plusieurs plantes médicinales peuvent être d’un grand secours aux allergiques pour enrayer les allergies. Il y a des plantes qui sont laxatives et qui peuvent contribuer à nettoyer le contenu intestinal. D’autres plantes sont diurétiques. Elles favorisent une forte production d’urine et permettent ainsi d’éliminer certaines toxines. D’autres plantes sont dépuratives. Elles contribuent dans une certaine mesure, à nettoyer le sang.

 

Mais, comme vous l’avez appris à travers l’enseignement de mes chroniques, l’essentiel de la désintoxication consiste à ne pas s’intoxiquer. Il faut laisser le moins possible s’introduire de substances toxiques de toutes origines dans notre organisme. Ces substances peuvent être présentes dans les aliments, comme elles peuvent aussi provenir du tabac, de l’alcool, des drogues, des médicaments, etc. Une alimentation saine, de bonnes habitudes de vie, une activité physique régulière constituent les véritables clés de la désintoxication.

 

La véritable désintoxication n’est donc pas possible sans une sérieuse réforme de nos habitudes de vie. Les allergies se traitent avec grand succès par la méthode naturopathique. Pour diriger sa désintoxication, il est important que ma lectrice consulte un naturopathe qualifié au moins un mois avant les épisodes de pollen.

 

À la semaine prochaine

CO2 ?
MINI-SITES

Réseau Écolo Inc.
Defiweb

PUBLICITÉ
 
Copyright © 2007 Reseauecolo.ca
Login